Kanazawa

Kanazawa (金沢), est une petite ville chargée d’histoire située au nord-est de Kyoto, proche de la mer du Japon.

A deux heures de train Thunderbird de l’ancienne capitale et à deux heures et demi de TGV Shinkansen de Tokyo, Kanazawa est connue pour son histoire, ses arts et sa culture culinaire.

WP_kanazawa_feature_petitpost

Notamment son château (dont il ne reste que des vestiges) d’où l’on surveillait les bateaux venant de Russie, son parc, appelé Kenroku-en (兼六園), pensé et réalisé par Toshitsune, le fils du clan Maeda, l’un des clans les plus puissants du Japon de l’époque, avec un grand bassin bordé de pins désormais centenaires, mais également ses maisons de thé, réunies dans les quartiers Nishi-chaya et Higashi-chaya (西茶屋、東茶屋) pavillons toujours d’actualité avec quelques Geisha encore en service et bien sûr ses maisons de samouraïs, dont celle de la famille Nomura (野村家), que l’on peut voir dans le quartier Nagamachi (長町).

En ce qui concerne les arts, on peut trouver à Kanazawa à la fois une belle sélection d’arts traditionnels comme la dorure d’objets, la peinture sur kimono, le travail de la laque, auxquels on peut s’initier dans des ateliers ouverts au public, mais également un musée d’art contemporain, le Musée du XXIème siècle, dont l’architecture et bien sûr la collection valent le coup d’oeil. Autre lieu de culture le Bunka Hall avec une belle programmation danse, concert et théâtre.

Côté cuisine, les produits de la mer, poissons, coquillages et crustacés règnent en maitre sur les menus des restaurants. Avec la proximité de la mer, la fraicheur est bien sûr au rendez-vous… avis aux amateurs de sushis et sashimi !

Ci-dessous, quelques vues de la gare, du parc (avec ces érables rougis par la saison (Kôyô / 紅葉)), du marché Omi-cho avec ses étals remplis de poissons et autres produits de la mer, la maison de la famille Nomura, grande famille de samouraïs, la route sur la colline Utatsu-yama (卯辰山), le quartier Higashi-chaya et pour finir le musée du 21eme siècle.

WP_kanazawa_1

WP_kanazawa_2

WP_kanazawa_3

WP_kanazawa_4

WP_kanazawa_5

WP_kanazawa_6

WP_kanazawa_7

WP_kanazawa_8

Note : sur les pins du parc Kenroku-en, on peut voir un jeu de cordes qui partent du sommet d’un pilier de bambou et sont nouées aux branches. Cette technique s’appelle Yukitsuri (雪吊り) et comme son nom l’indique, les cordes ainsi disposées sont là pour protéger l’arbre lorsqu’il neige fortement, les cordes soutenant les branches en faisant contrepoids au fur et à mesure que la neige s’accumule.

WP_kanazawa_yukitsuri

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s