Hina Matsuri

Au Japon le 3 mars on célèbre la journée des filles, ou Hina Matsuri (雛祭り). Une fête où il est de coutume de décorer sa maison, généralement de février à mars, avec des poupées traditionnelles appelées Hina Ningyo (雛人形). Ces poupées d’environ 20 cm, sont habillées en kimono et symbolisent l’empereur et l’impératrice.

Disposées le plus souvent dans un petit décor rouge et doré, elles sont là pour porter bonheur aux filles de la famille, et plus particulièrement apporter l’assurance de trouver un époux. Ensuite plus la famille est riche, plus les poupées sont raffinées et le décor accueille alors d’autres poupées comme des musiciens et des danseurs ainsi que des accessoires plus variés comme des lampes à poser et des branches ornées de fleurs de pêche.

En cette journée spéciale, Kyoto fourmillait d’endroits où l’on pouvait voir ces fameuses poupées : les grands magasins qui les vendent mais aussi les boutiques qui les exposent comme porte bonheur. Plus particulièrement, trois temples à Kyoto aujourd’hui organisaient des cérémonies et ouvertures spéciales :

Shimogamo Jinja (下鴨神社) avec le Nagashi Bina (流し雛) où l’on peut depuis une petite plateforme posée au ras d’un cour d’eau sacré venir déposer deux petites poupées de papier enchâssées dans un cercle de paille, les laissant flotter au fil de l’eau…

WP_hina_1

WP_hina_2

Ichihime Jinja (市比賣神社) avec un Hina Matsuri en deux parties, d’une part une exposition de poupées dans l’enceinte du sanctuaire et d’autre part une manifestation culturelle au centre communautaire situé juste à côté, avec démonstrations de jeux traditionnels et explication en direct et grandeur nature sur deux mannequins du vêtement Juni-hitoe (十二単), que porte aussi les poupées. Une tenue d’apparat ui compte plus de 12 couches différentes et date du 10ème siècle mais qui est aussi l’ancêtre du kimono contemporain !

WP_hina_3

WP_hina_4

Sanjusangendô (三十三間堂), le temple des mille statues de Kannon (les êtres de lumière du panthéon bouddhiste), qui ouvrait ses portes gratuitement en raison du jeu de mots entre la date (le 3/03) et le nom du temple qui souligne le fait que le bâtiment a 33 espaces inter-colonnes, et qui donc proposait des amulettes spéciales pour protéger les femmes, en vente pour cette journée seulement.

WP_hina_5

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s